Les cellules au lithium, si elles sont ingérés, sont très dangereuses. Dans la population pédiatrique, une préoccupation particulière est la possibilité pour une de ces batteries de se coincer dans l`œsophage. 12 ces inclusions peuvent rapidement se dégénérer et causer des lésions tissulaires sévères en aussi peu que 2 heures [13]. 13 16 [17] les dommages sont causés, non pas par le contenu de la batterie, mais par le courant électrique qui est créé lorsque la face d`anode (négative) de la batterie entre en contact avec le tissu oesophagien riche en électrolyte. L`eau environnante subit une réaction d`hydrolyse qui produit un hydroxyde de sodium (soude caustique) s`accumuler près de la face d`anode de la batterie. Cela se traduit par la nécrose liquéfaction du tissu, un processus par lequel le tissu est effectivement fondu par la solution alcaline. des complications sévères peuvent survenir, comme l`érosion dans les structures voisines comme la trachée ou les principaux vaisseaux sanguins, ce dernier pouvant causer des saignements mortels [16]. Alors que le seul remède pour une impaction œsophagienne est l`ablation endoscopique, une étude récente de l`hôpital pour enfants de Philadelphie par Rachel R. Anfang et ses collègues ont constaté que l`ingestion précoce et fréquente de miel ou la suspension de sucralfate avant l`enlèvement peut réduire la sévérité de la blessure à un degré significatif. [17] à la suite de ces constatations, le National Capital poison Center (Poison Control), basé aux États-Unis, a mis à jour son guide de triage et de traitement pour les ingénations de piles à bouton pour inclure l`administration du miel et/ou du sucralfate dès que possible après un l`ingestion présumée.

[18] les efforts de prévention aux États-Unis par le groupe de travail sur la batterie du national Button en collaboration avec les leaders de l`industrie ont entraîné des changements dans la conception des emballages et des compartiments des piles dans les appareils électroniques afin de réduire l`accès de l`enfant à ces batteries. 19 Cependant, il y a encore un manque de sensibilisation dans la population générale et la communauté médicale à ses dangers. Central Manchester University Hospital Trust avertit que «beaucoup de médecins ignorent que cela peut causer du tort». [1] les tableaux suivants donnent les chimies de batterie courantes pour les dimensions courantes courantes des batteries. Voir la liste des autres systèmes électrochimiques. Les cellules de bouton sont des cellules simples, généralement des cellules primaires jetables. Les matériaux d`anode courants sont le zinc ou le lithium. Les matériaux communs de cathode sont le dioxyde de manganèse, l`oxyde d`argent, le monofluorure de carbone, l`oxyde de cuivrique ou l`oxygène de l`air.

Les cellules de bouton d`oxyde mercurique étaient autrefois courantes, mais ne sont plus disponibles en raison de la toxicité et des effets environnementaux du mercure.

Scroll Up